"Faire le Bien parce que c'est le Bien"
LOGO ADN.png
Académie du Dévouement National
ACCUEILPRESENTATIONDISTINCTIONSADHESIONSACTUS / PRESSELibertéHommage aux morts des guerresFaire le BienHommage aux porte-drapeauxSECTIONS LOCALESSECTION du HAUT-RHINCalendrierSECTION de PARISSECTION des PYRENEES-ATLANTIQUESCONTACT / LIENS FORMULAIRE CONTACT

''Faire le Bien''                     
 
L’Académie du Dévouement National prône le dévouement et l'engagement à : ''Faire le Bien''.
Effectivement Faire le Bien c'est accomplir de bonnes actions pour rendre les gens heureux autour de soi, et comme l'écrivain Thomas Paine disait : ''Mon pays est le monde, et ma religion est de faire le bien''.
Mais le Bien ne se limite pas à quelques rituels codifiés, et il faudrait préciser de qui et de quelle forme de Bien, alors c'est ce qui devrait être la préoccupation de chacun, à faire le maximum de Bien dès que cela est possible, et surtout le minimum de mal en n'étant pas méchant volontairement, car nous sommes parfois faibles et nous pouvons commettre un impair.
Aider quelqu'un à vivre matériellement c'est bien, c'est faire le Bien, mais lui offrir la possibilité de gagner sa vie, de travailler dans la mesure du possible c'est mieux, comme le proverbe qui dit qu'il ne faut pas se contenter de donner du poisson, mais plutôt apprendre à pêcher, c'est pourquoi les ''bonnes œuvres'' sont utiles mais elles ne constituent qu'une forme rudimentaire du Bien.
Pour ma part, j'admire les membres de l'ADN qui se dévouent en aidant les gens qui souffrent, parfois juste avec un sourire qui leur apporte réconfort, avec un comportement de l’être humain (agir bien, faire le Bien), car chacun attend de l'autre, ce que l'autre ne peut pas forcément toujours lui offrir.
Ce Bien qui est un concept possédant une triple dimension morale qui est la Vertu, métaphysique qui est la Perfection, physique qui est le Bonheur, avec le Bien utile, celui qui procure de l'agrément ou du plaisir, et le Bien moral, celui qui relève de la conscience morale.
Le Bien doit donc se faire chaque jour de midi à minuit, ou plutôt du matin au soir.
Je termine par cette interrogation du philosophe Cicéron : ''Qu'y a-t-il de meilleur, ou qu'y a-t-il de plus beau, que d’être bon et de faire le Bien ?''
 
Olivier L.
  
Texte adressé à l’ADN par l’un de ses adhérents,
Chevalier dans l’Ordre National du Mérite,
demeurant dans l’Aisne (02)